4 exercices pour redorer l’image et la perception de soi

Mise à jour : Fév 23, 2022 @ 19:12

Comment redorer l’image et la perception que l’on a de soi ? Il y a 3 ans, je ne me sentais pas bien dans ma peau, ni dans mes baskets. J’avais beaucoup de complexes et des croyances limitantes. J’entretenais une mauvaise image, estime et confiance en moi. Devant les autres, je ne laissais pas transparaître cette perception que j’avais de moi-même. Mais je sentais qu’au fond de moi, je n’étais pas épanoui. J’avais besoin de changer cette perception que j’avais du monde qui m’entoure et de moi-même pour me sentir plus épanoui.

La perception de soi joue un grand rôle dans l’image et le regard que l’on a de soi. Lorsque j’ai pris conscience que ce que je projetais de moi-même était autodestructeur et négatif, j’ai alors entrepris un travail sur moi. Si tu me connais, tu sais que je me suis principalement auto-coaché pour reprendre ma vie en main. Tout ce que j’ai pu apprendre ces trois dernières années, je les ai mis en application. J’ai pu voir ce qui marchait ou pas pour moi et installer de bonnes habitudes.

Si tu souhaites évoluer et reprendre confiance en toi, il est plus que nécessaire de travailler sur la perception que tu as de toi-même. Si tu entretiens une mauvaise image de toi, tu nourris un cercle vicieux et qui te poussent vers le bas. Dans cet article, on va voir les 3 critères sur lesquels se construit la perception de soi. Puis à la suite, 4 méthodes pour remodeler l’image que tu as de toi.

4 exercices pour remodeler la perception de toi-même

Les 3 éléments qui constituent la perception de soi

1. L’influence de l’éducation dans la construction de la perception de soi

L’éducation fait partie des trois points sur lesquels se construit la perception que tu as de toi et du monde qui t’entoure. Elle se fait essentiellement au sein du contexte familial grâce à tes parents et autres adultes. Mais également au travers de l’école, donc de ta scolarité.

L’éducation est quelque chose qui se fait dès petit. D’une certaine façon, on peut dire qu’on nous apprend à nous intégrer dans la société et à nous conformer. On nous apprend les règles de vie communes et les connaissances pour mener notre vie d’adulte. Pour ma part, j’ai un avis assez tranché sur la question. Ce qu’on nous apprend à l’école, ne sont pas toutes des choses fondamentales, comme l’éducation émotionnelle qui elle, devrait en faire partie.

Mais en tout cas, ton éducation et la façon dont on t’a appris les choses vont influencer par la suite ta perception du monde et de toi-même. Par exemple, si on t’a appris à refouler tes émotions, plus tard, tu auras sûrement du mal à les gérer. Mais cela est également valable pour les croyances et valeurs que l’on t’a transmises. Certaines de tes fausses pensées peuvent venir de ton éducation.

2. La culture dans la construction de la perception de soi

La culture englobe plusieurs éléments, comme la religion, ton pays d’origine ou ton lieu de vie. Elle influence également d’une certaine façon ton éducation. Chaque pays à sa propre culture et son propre mode de vie. Bien souvent, d’un continent à un autre, la façon de penser, de vivre ou d’exprimer ses émotions diffère.

Pour reprendre la définition du dictionnaire : « la culture est l’ensemble des connaissances, des savoir-faire, des traditions, des coutumes, propres à un groupe humain, à une civilisation. Elle se transmet socialement, de génération en génération et non par l’héritage génétique, et conditionne en grande partie les comportements individuels. »

La culture impact donc également la perception que tu as de toi-même et du monde qui t’entoure. Selon ta religion et le pays dans lequel tu vis, tu as tes propres valeurs, traditions et façon de vivre.

3. L’expérience de vie dans la construction de la perception de soi

L’expérience de vie est le troisième élément qui influence ta perception. Je ne pense pas avoir besoin de t’expliquer de long en large ce que c’est. Tout simplement, cela représente tout ce que tu as vécu depuis ton état embryonnaire.

Ton expérience de vie influence indéniablement ta façon de penser, d’agir et de te comporter. Selon ce que tu as déjà vécu, cela va dicter d’une certaine manière la façon de te comporter la prochaine fois. Elle te permet d’en apprendre sur toi et le monde qui t’entoure. Les expériences te permettent également délargir ta zone de confort et de gagner en confiance en toi.

Tout comme pour les deux autres points, selon tes expériences de vies, tu vas également te construire des croyances limitantes.

4 exercices pour remodeler l’image que l’on a de soi

Tu l’auras compris, la perception que tu as de toi-même et du monde se construit sur 3 facteurs. Ils vont influencer tes prises de décisions, ta façon de penser, d’agir, de ressentir, mais aussi le regard que tu as de toi-même.

Il est tout à fait possible de remodeler cette perception de soi, car elle évolue en même temps que toi. Je vais te partager 4 méthodes et actions qui vont te permettre de travailler dessus.

1. Identifier et faire tomber tes fausses croyances

Les croyances que tu t’es forgées depuis toutes ces années, t’ont empêché d’être réellement toi et de mener une vie qui te correspond. Comme elles portent leurs noms, elles te limitent dans tes actions, pensées et choix. C’est comme si que tu t’étais installé toute sorte de barrière autour de toi. D’une certaine façon tu t’empêches toi-même d’avancer et de faire ce qui te plaît vraiment.

Pour faire tomber tes croyances limitantes, tu dois les identifier, ainsi que les peurs et blessures qu’il se cache derrière.

Pour ma part, j’ai toujours été complexée par ma petite taille. De ce fait, je me suis construit beaucoup de fausse croyance. Je me disais qu’à cause de ma taille cela ne servait à rien d’aller dans des parcs d’attractions, car je ne pourrais pas faire de manège. Ou encore qu’on ne peut pas me prendre au sérieux, car je parais très jeune. Et encore pleins d’autres pensées aussi destructive que limitantes.

Je m’empêchais inconsciemment de faire des choses qui pourtant auraient pu me plaire. Du coup, j’ai toujours entretenu une faible estime et confiance en moi. Et c’était normal que je me sente ainsi puisque je nourrissais cette mauvaise image de moi-même.

Lorsque j’ai pris conscience des fausses croyances que je m’étais construite, j’ai donc commencé à travailler dessus. J’ai choisi l’autosuggestion pour m’aider à remodeler mes fausses pensées en pensées positives et bienveillantes.

De plus, j’ai cherché à comprendre ce que je cherchais à fuir en me construisant ces croyances. Pour ma petite taille, j’avais peur du regard des autres et qu’on ne me prenne pas au sérieux. Je voulais également fuir les blagues et remarques à propos de ça. Une fois que j’ai compris ce que je fuyais, j’ai pu mener des actions pour affronter ces peurs.

2. La méthode Coué pour remodeler une perception négative de soi-même

Emile Coué est un pharmacien, psychologue et l’écrivain d’une méthode de guérison et développement personnel appelée la méthode Coué. Celle-ci est basée sur l’autosuggestion et la pensée positive. Elle se base également sur le principe que l’on devient ce qu’on l’on pense et se répète chaque jour. Donc en prenant cette loi en compte, en te répétant sans cesse des fausses croyances, tu deviens donc ce que tu penses.

Par exemple, si tu te répètes sans cesse que tu ne plais à personne et que personne ne voudra jamais de toi, tu vas agir en conséquent. Comme te comporter de sorte que personne ne s’intéresse à toi. Tu ne feras pas attention à toi ou tu ne te mettras pas du tout en valeur.

Grâce à ma méthode Coué, tu vas pouvoir remodeler ta perception de soi et l’image que tu veux de toi. Si tu souhaites être une personne plus confiante et qui croit en elle, dans ce cas, tu vas diriger tes pensées en ce sens. Pour cela tu vas te répéter des autosuggestions du type :

  • « je suis confiante envers moi-même. Je sais que j’ai les ressources et les capacités qui me permettront de mener à bien mon projet ou mes objectifs. »
  • « je suis une personne importante et digne d’amour comme tout être sur cette Terre. »

Pour ma part, cette méthode a été l’une des plus bénéfiques pour nourrir un cercle vertueux et entretenir un regard positif et bienveillant envers moi-même. Prends chaque matin le temps de te répéter des affirmations positives. Lorsque tu te retrouves confrontée à une croyance limitante, essaie de comprendre sur quoi elle est fondée et ce que tu essaies de fuir à ce moment.

3. Développer l’amour de soi

Lorsque tu entretiens une mauvaise image de toi-même, tu as sûrement du mal à t’aimer telle que tu es et à ta juste valeur. Je t’ai déjà écrit tout un article à ce propos, car pour moi c’est un point autant essentiel pour l’image, que pour la confiance en soi.

Tu dois voir la relation que tu as avec toi-même, comme n’importe quel autre type de relations. Tu as autant de valeur que les autres et tu dois t’aimer comme tel. Cela sous-entend également un travail d’acceptation sur tes complexes.

Je sais que ce n’est pas facile de les aimer nos complexes. Pourtant j’ai envie de dire que c’est une question de choix. Soit tu décides de lutter contre eux, soit tu décides de travailler sur eux et d’apprendre à les aimer. D’une certaine façon, c’est rejeter une partie de soi et cela t’empêche de te sentir vraiment libre et tout simplement toi.

Si je reprends pour exemple ma petite taille, le travail d’acceptation a été très long. Pour apprendre à m’aimer telle que je suis petite ou pas, fine ou pas, jolie ou pas, j’ai arrêté de m’identifier à elle tout simplement. J’ai arrêté de me sous-estimer ou de me dévaloriser vis-à-vis de ça et je me suis aimée pour la personne que j’étais et ce que je pouvais apporter.

La valeur que tu te portes est celle que tu veux bien t’accorder.

4. La psychologie positive pour entretenir une image plus positive de soi et du monde

Nous avons tendance à porter notre attention sur tous les aspects négatifs de nous-mêmes. Comme on a pu le voir dans les points précédents, lorsqu’on a un regard négatif sur soi, on ne cherche pas à voir les belles choses qu’il y a aussi en nous.

La perception, tu as bien compris que c’est une vision, une façon de voir et de définir toi et le monde. Pour te voir sous un autre angle et remodeler l’image que tu as de toi, c’est comme si que tu devais changer de lunette. Tu enlèves les lunettes qui rendent la vie monochrome et fade, pour en mettre des plus colorées où tu verrais les choses de manière plus enrichissante.

Grâce à la psychologie positive, tu choisis un autre mode d’interprétation, une nouvelle façon de voir les choses. Il ne s’agit pas non plus de voir la vie en rose et de vivre dans un monde de bisounours, loin de là.

Il s’agit simplement de choisir un angle de vue positif plutôt que négatif sur la vie, toi et les autres. Bien sûr, tu auras toujours les problèmes et les tracas quotidiens, ça ne les enlèvera pas. Pour autant, tu auras un meilleur état d’esprit et tu garderas une image positive de toi-même malgré les tourments.

Selon l’auteur J.Lecomte dans son ouvrage Introduction à la psychologie positive ; « le courant de la psychologie positive considère simplement qu’à côté des multiples problèmes de dysfonctionnements individuels et collectifs s’exprime et se développe toute une vie riche de sens et de potentialités. »

L’essentiel à retenir sur la perception de soi

Remodeler l’image et la perception que l’on a de soi est un travail régulier et constant à entreprendre. Ce n’est pas toujours évident de faire face à ses peurs et blessures. Comme d’entamer un travail d’acceptation sur ses complexes et une campagne interne pour faire tomber ses croyances limitantes.

La perception de soi évolue au fil de tes expériences, de ton éducation et de ta culture. Tu auras toujours du travail entreprendre sur toi-même et ce qui est intéressant dans le fait de pouvoir toujours en apprendre sur soi, évoluer et grandir.

Lorsque tu adoptes une perception plus positive de toi et du monde qui t’entoure, tu ouvres des portes vers une vie plus enrichissante. Je ne pense pas que j’en serais là aujourd’hui si je n’avais pas changé d’état d’esprit. Ou encore si je n’avais pas changé ma façon de voir la vie et moi-même.

4 exercices et méthodes pour réussir à changer la perception que tu as de toi-même

4 Commentaires

  1. Charlotte

    Merci beaucoup, ça me fait plaisir! Très bonne journée à vous ?

  2. Ariane Hubleur Carvajal

    Super article. Bravo et merci!

  3. Charlotte

    Merci beaucoup 🙂

  4. Baldé

    Une belle approche pour une belle estime de soi

Un retour à me faire sur cet article ? Envie de partager ton expérience ou ton avis sur le sujet ?

D’autres articles qui pourraient t’intéresser

5 étapes clé pour rédiger un process

5 étapes clé pour rédiger un process

La rédaction de process et des procédures de travail dans ton business est essentiel. Tu ne sais pas par où commencer pour rédiger tes process ? Découvre 5 étapes clé pour rédiger tes procédures de travail et ainsi travailler et déléguer avec sérénité.

%d blogueurs aiment cette page :